Aller au contenu principal

Retour d'expérience du gagnant du challenge Energic

transition écologique

À la fois ludique et pédagogique, le challenge de consommation d’énergie, d'eau et de déchets s’est déroulé via l’appli mobile Energic. Tous les jours, pendant 6 mois, les volontaires ont relevé des défs éco-responsables pour se familiariser avec les bonnes pratiques et maîtriser leurs dépenses.

Economies d'énergie thermostat

Outre les économies réalisées, cette mobilisation collective s’inscrit dans notre engagement à réduire de manière significative notre empreinte carbone d'ici 2030. Nous avons donné la parole à Frédéric, locataire Unicil dans les Alpes de Haute Provence, grand gagnant de ce concours.

  • Comment s'est passée votre participation au challenge et comment vous a-t-il convaincu de le suivre jusqu’au bout ? 

C'est un mail d’Unicil qui m’a permis de prendre connaissance du challenge Energic. Au début, je pensais que cela allait être ennuyeux, mais je trouvais le sujet de la transition écologique suffisamment important pour faire preuve de curiosité. De plus, une récompense était prévue, ce qui n’était pas pour me déplaire, car j’ai toujours eu l’esprit de compétition. De fil en aiguille, les différentes missions proposées par Energic ont piqué au vif mon intérêt. Je me suis alors rendu compte que j’étais en tête du classement chez Unicil, puis dans le top 10 parmi les centaines de participants au challenge, et là, j’avoue qu’il est devenu difficile de décrocher 😊

  • A quel point étiez-vous sensible à la question des économies d'énergie et à l'écologie en général avant le challenge ?

Comme beaucoup, j’ai été élevé par des générations qui ont connu la guerre, et pour qui le gaspillage n'était pas une option. Mes grands-parents me racontaient qu’à une certaine période de leur vie, le seul repas de leur journée était un bol de lait, c’est pourquoi ce sujet ne me laisse pas indifférent.
Concernant l’écologie, c’est un vrai sujet de préoccupation. J’ai grandi à la campagne et suis très attaché à la protection de l’environnement. Mais face à l’ampleur des défis qui nous attendent, et aux risques de cataclysmes écologiques, dont les premiers signes sont déjà perceptibles, on a une forme de sentiment d’impuissance. Le challenge Energic m’a permis de voir que nos comportements peuvent changer la donne, parce que les gouttes d’eau font aussi les océans. Je suis convaincu que nous faisons partie de la solution.

  • Quels sont les défis qui vous ont le plus marqué, et pourquoi ?

Au risque de vous surprendre, ce sont les gestes les plus simples et faciles à mettre en oeuvre qui m’ont le plus marqué : réduire son chauffage à 19° en hiver, mettre des multiprises avec interrupteur un peu partout à la maison, aérer le matin, fermer ses volets le soir, manger local et de saison, apposer un autocollant stop-pub sur sa boite aux lettres, utiliser des applis comme TooGoodToGo pour lutter contre le gaspillage alimentaire, réparer plutôt que racheter, recycler ou donner nos objets inutiles…

L’appli Energic permet également de faire son bilan carbone et de mettre en place beaucoup d’éco-gestes, ce qui permet de prendre conscience de notre impact écologique, mais aussi de savoir comment l’améliorer.
De plus, j’ai été agréablement surpris par la diversité des sources d’informations proposées sur le thème de la transition écologique : des sites internet, des articles, des livres, des vidéos et des films, de la musique et des podcasts, mais aussi les évènements prévus autour de la transition, sans oublier une formidable boite à outils sur les thèmes les plus variés, comme par exemple le "guide pour un ménage plus écologique".
Et par dessus tout, j’ai apprécié le ton non-culpabilisant sur tous les sujets abordés, car il faut bien reconnaitre que c’est difficile de changer les habitudes des gens, les reproches sont souvent contre-productifs, et l’équipe d’Energic a toujours eu une approche subtile et pleine de tact.

  • Avez-vous changé vos comportements vis à vis des économies d'énergie au fur et à mesure du concours ?

Oui, sans l’ombre d’un doute. Le challenge Energic m'a non seulement permis de faire des économies en changeant mes habitudes, mais l’application fournit aussi des astuces permettant de les mesurer, qu’il s’agisse d’eau, d’électricité ou même de gaz. 
Par exemple, on nous explique comment détecter simplement une fuite d’eau sur son compteur, ou quelles applications permettent de maitriser avec précision sa consommation électrique ; pour ma part, et sans vouloir faire injure à mon fournisseur d'énergie, comprendre ma facture d’électricité a toujours été semblable à une forme de quête du Graal !
De plus, les espaces d’échanges entre participants dans l’appli Energic permettent de faire murir notre réflexion, en confrontant nos expériences, ce qui  permet aussi de se remettre en question quand on a de mauvaises pratiques.

  • Avez-vous constaté des économies sur votre facture d'électricité/gaz ou au moins une diminution des consommation ?

Bien sûr, et pas des petites ! Pour être concret, je vis dans un logement avec un contrat heures creuses/heures pleines de 6 kVA, soit une formule assez répandue dans notre beau pays. Mon mode de facturation d’électricité était un échéancier de 140€/mois, avec une régularisation en fin d’année en cas d’écart. 
Après avoir changé mes habitudes de consommation (grâce au challenge Energic) et mis en place un contrat Tempo, non seulement mon échéancier est passé à 80€/mois, mais l’appli qui me permet d’analyser ma consommation m’affiche des mois sous les 60€ ! Cela demande quelques ajustements en terme d'organisation mais ce qui est certain, c'est que je ne m’attendais pas à faire autant d’économie, puisqu’on parle potentiellement de 720€ d’économies par an !

  • Quels sont les gestes que vous avez mis en place pendant le challenge et qui perdurent aujourd'hui ?

En cuisine : j’essaie de privilégier les productions locales pour mes achats de produits frais, je consomme la viande de manière plus raisonnable, et des légumes nouveaux et de saisons, ce que je ne faisais pas auparavant. J’utilise maintenant l’appli ToGoodToGo pour lutter contre le gaspillage alimentaire, ce que je ne faisais jamais. Je décongèle la veille pour le lendemain, plutôt que d’utiliser le micro-ondes.

Niveau ménage : Je fais plus attention aux produits ménagers que je consomme, en privilégiant ceux à base de bicarbonate de soude, plus écologiques. Nettoyer mes aérations, dégivrer mon frigo-congélateur sont maintenant des gestes plus coutumiers ; de même, j'utilise plus souvent le mode éco sur mon lave-linge.

Mobilité : Je suis plus attentif à l’utilisation de mon véhicule, en minimisant son utilisation, en groupant les raisons de l’utiliser, mais aussi sur son entretien.

Consommations d'énergie : Je fais maintenant attention à ma consommation d’électricité, mais aussi d’eau, plus que je ne le faisais avant.

Autres : J'ai fait mettre par Unicil un autocollant StopPub sur ma boite aux lettres, car tous les prospectus que je recevais chaque semaine finissaient dans la poubelle de tri à papier ; maintenant, je passe par mon smartphone quand j’ai besoin de consulter les promotions des supermarchés. Je rapporte à la pharmacie mes médicaments périmés, plutôt que de les jeter à la poubelle. Avant d’acheter un produit neuf, je recherche le même d’occasion ou reconditionné, ce qui revient à privilégier l’usage plutôt que l’objet lui-même.

Bien sûr, le chemin est encore long, je peux encore faire mieux, aussi je continue de puiser des idées dans les sections « Mon coach personnel » et « Kiosque » de l’application Energic, riche en bonnes pratiques.

  • Que diriez-vous à vos voisins qui souhaiteraient se lancer dans une prochaine édition du challenge ?

Je les encouragerais à le faire en famille : d’abord pour sensibiliser les jeunes générations qui vont subir de plein fouet les changements climatiques, mais aussi pour pallier au rythme de vie des parents, qui ne permet pas toujours une grande assiduité sur ce genre de challenge ; et pour une fois, les enfants seront ravis d’apprendre des choses à leurs parents !
Je leur demanderais aussi de réfléchir à ce qu’ils feraient avec 5 à 700€ d’économies d’énergie : gâter leur famille sur l’excellent site éco-responsable https://www.ethikdo.co ? C’est là que je vais utiliser les cartes cadeaux que je viens de gagner dans le challenge Energic, et qui sait, peut-être seront-ils les prochains ?
Enfin, vouloir protéger notre planète, c’est aussi protéger nos enfants de ce qui les attend si nous ne faisons rien. Et à elle seule, cette raison vaut bien toutes les autres...